DSC_0933W

idee jeu 1:"comment j'ai adopte un gnou

La bien nommée maison d’éditions « Le droit de perdre » édite un délicieux jeu : « Comment j’ai adopté un gnou ». Voilà une bonne idée pour travailler le langage et sa formulation dans le bégaiement et le bredouillement. Nos patients ont en effet tendance à réduire leur langage à sa plus simple expression pour ne pas bégayer. Le bredouillement agit aussi sur la formulation car il crée de la confusion dans l’organisation du récit: la vitesse emporte tout! Le jeu « Comment j’ai adopté un gnou » nous rend bien service quand il faut aborder ce domaine dans les prises en soins.

Le principe est simple, deux dés chiffrés permettent de choisir sur une liste de thèmes loufoques le titre de l’histoire à créer : « Comment j’ai été enlevé par des extra-terrestres », « Je ne me déplace qu’à cheval », « La machine à voyager dans le temps, mon expérience », etc.
Ensuite, 5 dés colorés à lancer dans l’ordre. Leurs faces comportent des mots connecteurs logiques qui permettent de construire l’histoire : notamment « Je dois vous avouer… / Mais / Tout à coup… / D’un autre côté… / J’avais prévu le coup… / C’est comme ça que… .
En bonus un dé noir que les autres joueurs peuvent lancer à tout moment pour corser le récit et ajouter leurs remarques, ce qui interrompt le fil du récit et oblige à s’ajuster.

Ce régal de jeu permet de travailler la construction du récit, les pauses, les petits mots d’articulation qui maintiennent l’auditoire en haleine. Il est très facile aussi de modifier les règles pour le rendre plus simple. Utiliser par exemple de simples images, un seul dé, construire le récit à plusieurs, etc.
En séance individuelle ou de groupe, il permet d’enrichir le discours, de créer des images mentales loufoques, sur un principe « sans électricité-sans-écran » avec très peu de matériel. Et le rire en bonus !

Ps : bonne nouvelle : une version avec des thèmes « contes et légendes » (ex: « Avec ma licorne chez le vétérinaire » / « Comment j’ai réveillé la Belle au Bois dormant » / « Hier, j’ai reçu la famille Cannibale » / « Quand j’étais réparateur(trice) de balais de sorcières »…) est sortie, ça s’appelle « Comment j’ai adopté un dragon », tout un programme !

Et vous, vous seriez plutôt gnou ou dragon?